six heures par devers toi

26 juillet 2015

elles m’ont pas plus au début parce que moins six heures sans ta voix c’est un jetlag qui se rattrape pas/ Mais j’ai compris juste après que c’était six heures de plus pour penser à toi

la synchro se fera plus tard, quand tu seras six heures dans mes bras

en attendant c’est dans six vortex que je tombe en même temps quand je ferme les yeux et que je te vois. Tout autour et dans toutes les heures qui se promènent autour de moi

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :