Un inconnu dans ma baignoire

16 septembre 2014

C’est toujours embêtant de se demander ce qu’on fait là. Dans une soirée, dans son lit, dans la vie, dans les bras de quelqu’un, le moment où on se dit « mais qu’est ce que je fous ici », c’est faire une croix dans l’air : à partir de là, soit il faut absolument garder le secret, le mettre au fond de sa bouche et l’avaler, soit accepter que le reste du temps ressemblera à une course poursuite pour fuir de soi. Ce qui n’est pas possible, sauf au moment de la réincarnation. Et on n’a pas de témoignage solide sur le sujet.

J’étais sur mon lit quand c’est arrivé. La première fois, j’ai dit trop de fois le nom d’un garçon que j’aimais fort

Virgile

Virgile

Virgile

Virgile

Virgile

Virgile

Et au bout d’un moment, tout s’est mélangé trop cuit dans ma tête et dans ma bouche, virgile s’est transformé en Girvile Girvile, Vrigile, Vrigile, Vrigile, Vrgirile, et puis plus rien. Plus aucune idée de ce que pouvait signifier ce mot là. Aucun dictionnaire n’aurait pu m’aider à renseigner la définition de ce qu’il signifiait pour moi, pas la moindre idée de ce que j’avais voulu dire par là, pas d’espace entre mon interrogation, la raison pour laquelle je répétais ce prénom ni même pourquoi j’étais allongée là, la mélancolie dans la tête. Pas non plus de recul, puisque je n’avais ni de don de réincarnation et encore moins celui d’ubiquité, qui aurait pu s’accroupir à téco de moi pour me dire « alors en fait, t’as 14 ans, tu es dingue de ce gars, tu fais des raps pour lui et des dédicaces à la radio le dimanche soir en espérant qu’il les entende et vienne te prendre la main pour te déclarer plein de trucs à base de Toujours demain matin ». J’étais juste une meuf de 14 ans qui se disait pour la première fois : mais qu’est ce que je fous ici. Et j’ai continué encore un temps à aimer Virgile du plus fort que mon enveloppe le permettait. Et puis c’est passé, au profit d’un autre Virgile.

Ensuite, comme on n’a pas le droit d’être fou, j’ai appris à accepter que parfois, j’étais posée dans un carré sans savoir pourquoi. Virgile, au lieu d’être juste un gars que je kiffais et dont je me rappellerais adulte comme l’un de mes premiers amours, aurait une signification plus triste que ça : parfois, je vois bien que je sais pas ce que ça veut dire, mais j’éduque quand même mon enveloppe à aimer un Virgile de toute la force que j’ai à ma disposition. C’est comme ça.

J’aurais bien aimé que quelqu’un me dise si la réincarnation existe vraiment, en même temps qu’il m’aurait expliqué ce que l’amour signifie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :