MON DISCOURS DE MARIAGE

16 septembre 2014

Nous sommes une certaine date, il est une certaine heure et demain, je me marie avec quelqu’un. Quelqu’un en chair et en os, pas Dieu ou la France, non je vais épouser une personne. Que j’aurai rencontré quelque part, à un certain moment, que je n’aurai peut être pas caluclé au premier abord, ou alors quelqu’un dont je serai tombée amoureuse sur un regard, bim. On aura peut être rigolé, peut être bu trop d’alcool ou peut être même pas, lors de quoi ? Un anniversaire, un autre mariage ? Une soirée ? Un matin ? Il m’aura renversé son café ou alors je lui aurais dit j’ai envie de faire pipi, tout le monde a envie d’une rencontre qui peut se raconter d’une traite sans que les gens respirent, le jour de son mariage. Une rencontre qui garde en haleine. Je crois bien que j’ai pas peur, ça c’est très nouveau et certainement que si j’écris ça, c’est parce qu’avec lui je ne m’ennuie pas. Qu’est ce que j’ai envie de lui dire. Merci, certainement, parce qu’après tant d’années à me dire « mais qu’est ce que je fous là » en vérifiant bien que je me rappelle ce que Virgile signifie, c’est agréable de savoir exactement, de savoir dix fois de suite soit autant de lettres que dans exactement, pourquoi J’AI décidé de m’assoir MOI dans un carré que j’ai CHOISI. J’ai toujours pensé que ça serait moi qui ferait ma demande en mariage, parce que comme ça je prendrais toute la responsabilité de l’échec ou de la réussite, et que les gens aiment pas les fous. Si une fille demande un garçon en mariage, il peut rigoler, répondre « oui » et ne plus jamais en reparler, répondre « t’es folle ! » et me conforter dans mon idée que oui, il peut faire comme s’il avait pas entendu et me laisser le quitter un peu après parce que tout cet engagement quand même, ça fait beaucoup. Mais non, là c’est lui qui m’aura demandée en mariage, parce qu’il trouvait ça joli et qu’un cadeau c’était pas assez pour dénominer à quel point il trouvait joli qu’on soit dans le même carré. Alors merci, de m’avoir surprise et de ne pas me laisser m’ennuyer, ah merci aussi parce que le jour où tu m’as emmenée à Vulcania par suprise c’était vraiment cool. J’y tenais, ça te faisait chier mais tu l’as fait quand même. Mesdames et messieurs, le garçon que je m’apprête à épouser parce qu’on n’avait pas de mots pour dénominer à quel point on trouvait ça joli d’être dans le même carré, il déchire. Tranquillement. Il sait pas où il va mais il m’a dit que même s’il se perdait parfois ça serait avec moi. Et il s’en fout que je sache pas ce que signifie Virgile des fois, il m’a dit « t ‘inquiète pas, chaque fois que ça t’arrivera je te le réexpliquerai ». Alors j’oublie de moins en moins souvent, depuis qu’on traîne ensemble j’oublie de moins en moins souvent ce que l’amour signifie pour moi.

Demain, je me marie, j’ai écrit ce discours il y a bien longtemps mais je devrais pas le dire peut-être, oh et puis si, mon mec se fiche que je sois pas dans le rang.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :