les fous sont ceux qui n’écoutent pas les autres fous

9 avril 2014

je sortais de 4 ans d’études et 10 ans d’école je suis rentré chez un horloger je lui ai dit vous avez du travail il m’a répondu monsieur sortez d’ici je n’ai rien pour vous alors j’attends de recevoir mes relevés de banque pour pouvoir retirer sinon zip ma carte plus de carte, oh la police, ils viennent me chercher, vous avez un tatouage, vous avez été déportée ? Non, et vous ? Oh non, moi j’ai été reporté ! J’ai toujours fréquenté des étoiles filantes c’est bien vous vous écoutez ce que j’ai à dire sans lire dans ma tête, les gens regardez pardon madame, je vous en prie passez, les gens ils écoutent plus ce qu’on à à leur dire, moi j’ai fait l’amour à tout le monde, des mono, des bis, des gays, des homosexuelles, en 2000, quand j’ai fait refaire mon studio, oh c’était rien, 45 m2, tous ces gens rue de la Paix ils sont tous millionnaires grâce à moi, c’est moi qui les ai fait travailler, un coup de plafond de toute façon c’était rien c’était du parquet, c’est une lesbienne qui l’a refait elle a mis un mois mais de toutes façons elle voulait des bébés, et puis c’est bourré d’hormones, elle prenait tous les matins son café au lait au whisky bar, et maintenant elle est dehors, elle boit plus, c’est joli votre noeud papillon monsieur, c’est pas un noeud papillon c’est deux cravates, ce côté là c’est la royauté l’autre c’est la mafia, moi quand je suis rentrée des portes du désert, papa est mort y’a trois ans et au cimetière c’est tout la même famille, Picasso, tout le monde c’est tout la même famille, quand j’ai demandé sa main à ma première fiancée j’avais 22 ans et mon siège pliant je l’ai fait refaire au tapissier, et y’a quelques temps je voulais le faire refaire par le petit fils du tapissier, il voulait me mettre du nylon, j’en ai pas fini de me foutre de sa gueule, du nylon ! Aujourd’hui tout le monde veut faire des bébés, y’a plein de génycos [sic] et plus personne pour le cancer, La tradition c’est du chanvre, moi quand j’étais petit j’ai vu les casques d’or, ma mère elle a fermé les fenêtres, et là, mon père était pompier, et vous savez pourquoi il a pas été décoré ? Parce que le feu brûlait, et il a ouvert et paf plus rien, alors moi je me bats pour que papa soit réhabilité, la tombe de mes parents, les deux, au cimetière, c’est tous les mêmes familles, et cette femme, oh je la connaissais bien, elle m’a dit André, non j’ai rien à vendre monsieur, elle m’a dit André, tu ne penses pas, tu ne fais que rêver, bon, si vous me trouvez du travail, je peux m’y mettre, je ne vis que d’amour et d’eau fraîche, regardez ces chaussures, ahaha c’est pas du travail ça l’ourlet, regardez, et puis il avait connu les deux guerres, c’est de la purée d’orties, vous m’avez même pas payé à boire mais vous voulez un café ? Non ! Un par jour seulement, bon allez, au revoir, si vous partez je m’en vais aussi.

le monsieur a dû être très beau, chemise élimée mais propre, ongles propres, alliance originale à gauche, cheveux coupés et rasage soigné, chaussures confortables et chaussettes blanches, une petite tâche sur le pantalon, dans son sac J’Adore Paris un siège pliant et donc en chanvre orange, d’autres sacs pliés correctement, pas d’adresse, des souvenirs du bazar à Hôtel de ville et à la question « comment vous vous appelez », réponse : « oh m’appelle pas, tu me siffles ».

(vêtements et contenu du sac analysés par Navie)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :