Elvis presling

7 avril 2014

je me rappelle quand je m’ennuyais ferme au rayon femme chez Intersport, je me rappelle qu’il y avait personne souvent le jeudi début d’aprèm ou le mardi matin, à part ce client qui attend l’ouverture à 8h57 parce qu’il ne veut pas rater sa paire de lunettes de piscine, il s’est dit la veille « demain matin à l’ouverture je vais chez Intersport et sa femme lui a dit pour quoi faire alors il a répondu comme si c’était une évidence bah pour racheter mes lunettes de piscine et elle a pas enchéri alors il a continué de réfléchir à la stratégie qui l’emmènerait jusqu’à la devanture à 8h57 pour pas être en retard. Alors que nous pendant ce temps de l’autre côté on finissait le fond du café, quand ça commence à être plus sucré que le dessus en regardant le mec qui faisait genre « nan j’attends pas dehors » alors que bon, mon pote on est dans une ZAC il est 8h57 évidemment que tu nous attends, ça va assume quoi.
On rigolait parce qu’on savait qu’il fallait qu’on rigole, on allait passer encore une journée dans cet endroit, pas l’enfer hein non rien à voir, mais une unité commerciale physique dans une ZAC, bon voilà c’est pas l’endroit le plus assujetti à une érection qu’on ait connu, voilà on était entre nous, on savait qu’on ferait un peu de surface, un peu de réserve, pour défaire les colis, les compter, les biper, hop sur cintres, hop un portant, hop par taille et hop en rayon et retour surface avec les raques tristes et la musique qui passait en boucle écriis l’histoiiii a a a re, dans ma mémoiiiii a a are, mais n’écris jaaaaamaaais laaaa fin », et ce genre de trucs qui te rendent fou ou aveugle si tu as le malheur de trop les écouter contre ton gré.
du coup pour pas devenir zinzins, on tournait on parlait avec les copains des autres rayons, le vélo, le tennis, le mec de l’escalade il se la racontait un peu alors on parlait pas trop avec lui, Céline qui était souvent à la natation et Valérie que je croisais toujours à plier des trucs mais c’est parce que c’était une mère elle était habituée à ranger.
Et puis à des moments j’en pouvais plus j’avais l’impression que j’allais exploser d’inactivité cérébrale, les clients au mieux ils venaient acheter des vêtements détente pour l’été « sur le bateau », quelle bande de bâtards je me disais alors, mais avec du recul je les trouve mignons parce que pour eux aussi c’était complètement ouf de prononcer les mots détente et bateau dans la même phrase, les pauvres ils devaient se putain de saigner toute l’année pour une semaine sur un voilier à quai.

bref tout ça pour dire que demain on tourne quelque chose qu’on a écrit avec nos petites mains et que si je devais dire au moi d’Intersport, hey, Minette, dans 7 ans tu auras écrit ça et demain une équipe entière aura écrit dans des agendas « tournage », eh ben le moi d’Intersport aurait dû s’asseoir 1 minute sur des bancs du magasin et finir par dire « je le savais, je le savais mais je suis vraiment très fière, et j’ai hâte ».
Merci

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :