3 mai 2013

putain quand je pense à lui ça finit toujours en chanson de Noir Désir c’est dire le second degré qu’il m’inspire, frôler des trucs, se peindre, tromper son monde, aucun souvenir, et puis s’en va, des grandes envolées d’images et toi imbécile, qu’est ce q tu en penses hein ? Bien caché sous le tapis t’as tout poussé mais enerve-toi qu’est ce qu’il te faut, qu’est ce qu’il te faut de plus, c’est ça c’est comme ça ? Ma dignité est récompensée comme ça ? Je veux entendre tes os craquer en capital, je veux t’entendre geindre et supplier que ça finisse aussi, regardez ce qu’il vous en coûte, « on s’est mentis » tu m’as menti tu m’as menti tu savais tout soi disant si intelligent TU savais tout de mes chapitres, alors arrêtons de nous bullshiter une seconde si tu veux bien et avoue-le, tu n’es pas quelqu’un de bien. Tu es fier hein de m’inspirer quelque chose qui montre que tu es encore là, ne te trompe pas relis plus bas, c’est toujours de moi dont il s’agit, tu n’es qu’une marche. C’est moi qui écris.

Publicités