Le problème des roses de Noël c’est que tu peux que les offrir à …#2

25 décembre 2011

Il est 6h30, je me regarde les mains et décidément je les aime pas trop. Osannah Osannah, bisou et tout, c’est Noël.
J’aime pas mes doigts et je porte des trucs trop lourds ça je le sais, ça va rien arranger. Je me dis tout ça mais en même temps je vais pas me transformer en meuf à ombrelles et mitaines en dentelles, déjà parce qu’il y a pas moyen, et en plus parce que je me vois pas remplacer les soirées où on se dit qu’on boit qu’un verre et qu’au final on rentre avec Mappy, par des soirées lecture d’Oscar Wilde à la MJC de Pantin. Y’a no way, personne comprendrait, même pas moi.

Pendant tout ce temps il est devenu 6h45, j’arrive à la gare, j’aime bien les gares à des heures indues, ça me rappelle des trucs marrants, comme cette fois où j’avais dû chercher un petit ami à la gare de Montbéliard à quelque chose comme 4h du matin, avec 1heure de route, pas d’argent pour le péage, un passage par les flics, une chambre louée au formule 1 pour l’accueillir, ET surtout un changement d’horaire (je comprends JAMAIS dans quel sens on va) qui m’avait fait arriver à 3AM, je me rappelle, en gare de Montbéliard. C’était magnifique. Y’avait des lascars et des vieux, une clodo qui aurait bien voulu regarder The L World même si elle ne s’en doutait pas une seconde, et un Relay Press fermé et ça c’était hyper dommage parce que j’aurais vendu une roue de ma R5 (je me serais débrouillée pour rentrer, j’aurais mis la galette) pour boire un truc TELLEMENT J’AVAIS SOIF.
Les doigts de la guichetière
Le temps que je repère s’il y a pas deux trois perles de cet acabit Gare de l’Est, on est devenu 7h et j’arrive au guicheton pour faire un truc que je précise pas parce que c’est pas important dans l’histoire et je veux gagner du temps (haha, la blague, c’est comme si Digression.com se mettait à faire des powerpoint pour aller droit au but ©)
Je repense encore à mes doigts du taxi et LA, SA MERE, PUTAIN, C’EST QUOI CA ? La guichetière, jamais vu ça, de ma vie, je vous jure, la pauvre, nan mais sérieux, elle avait, elle, un VRAI PUTAIN de problème aux doigts. Un peu épais en leur base, bon, ok, ça arrive, mais après, elle avait chaque dernière phalange comme dans une bande dessinée par exemple comme quand le disciple de Léonard se fait mal et que son doigt fait « poum poum » ; un gros putain de doigt avec un ongle comme une feuille A6 posée dessus, ah non vraiment, j’avais jamais vu ça et je me suis dit que c’était Jésus qui avait prévu notre rencontre au moment où il m’a vue regarder mes petites pattes.
De plu(s), La meuf s’était coupé méchant l’index gauche, je me suis dit que dans un accès de rage contre ses dedos elle avait voulu s’en scier un pour n’avoir plus que 9 problèmes, (c’est toujours 91 de moins que Jay-Z) (coucou toi qui a fait une Google Alert sur Jay-Z, ça va ?) et qu’au final elle s’était vite rendu compte que ça lui faisait vachement mal, en plus d’être une très mauvaise idée pour plusieurs raisons :
1. Guichetière SNCF sans doigt = chômage.
2. « Coucou c’est moi, tu sais Claire avec les gros doigts. Tu m’as plaquée pour mon qualificatif, je voulais te dire que je n’avais plus de qualificatif. On va boire un café ? » = foireux, ça va pas marcher.
3. Elle avait quelques problèmes de peau, et des doigts c’est pratique pour mettre de l’anticerne. Plus de main + plus de fond de teint = it’s a no no combination.

Moralité : bon ça va en fait.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :