wiser than you, bitch

30 décembre 2011

je viens de me planter litt. une épine sous le pied. Et comme la vie est faite de signes, mais bien que je n’ai pas pris option cirque pendant mes études, je vais me débrouiller comme d’habitude et dans quelques minutes on n’en parle plus. Tu comprends ?
Pendant ce temps, les gens en bas continuent à choisir MA rue pour faire des crises de nerfs, on doit être sur un point tellurique mais moi je dors bien pourtant, je ne comprends pas beaucoup. Ou alors comme sur ma fenêtre, la pluie leur murmure des trucs aux carreaux de leurs propres cerveaux, ce qui n’est pas impensable puisque je continue de croire que les gens sont tous fous. Et je pense ne pas avoir tort puisqu’être fou ça n’est pas un état mais un prisme différent. Psychossimo.com bonsoir, installez-vous le docteur va vous recevoir dans quelques instants. N’importe quoi. Voilà j’ai enlevé mon épine, je voulais qu’elle le sache et vous aussi, alors je vous souhaite bonne nuit, à tous.

Publicités

Il est 6h30, je me regarde les mains et décidément je les aime pas trop. Osannah Osannah, bisou et tout, c’est Noël.
J’aime pas mes doigts et je porte des trucs trop lourds ça je le sais, ça va rien arranger. Je me dis tout ça mais en même temps je vais pas me transformer en meuf à ombrelles et mitaines en dentelles, déjà parce qu’il y a pas moyen, et en plus parce que je me vois pas remplacer les soirées où on se dit qu’on boit qu’un verre et qu’au final on rentre avec Mappy, par des soirées lecture d’Oscar Wilde à la MJC de Pantin. Y’a no way, personne comprendrait, même pas moi.

Pendant tout ce temps il est devenu 6h45, j’arrive à la gare, j’aime bien les gares à des heures indues, ça me rappelle des trucs marrants, comme cette fois où j’avais dû chercher un petit ami à la gare de Montbéliard à quelque chose comme 4h du matin, avec 1heure de route, pas d’argent pour le péage, un passage par les flics, une chambre louée au formule 1 pour l’accueillir, ET surtout un changement d’horaire (je comprends JAMAIS dans quel sens on va) qui m’avait fait arriver à 3AM, je me rappelle, en gare de Montbéliard. C’était magnifique. Y’avait des lascars et des vieux, une clodo qui aurait bien voulu regarder The L World même si elle ne s’en doutait pas une seconde, et un Relay Press fermé et ça c’était hyper dommage parce que j’aurais vendu une roue de ma R5 (je me serais débrouillée pour rentrer, j’aurais mis la galette) pour boire un truc TELLEMENT J’AVAIS SOIF.
Les doigts de la guichetière
Le temps que je repère s’il y a pas deux trois perles de cet acabit Gare de l’Est, on est devenu 7h et j’arrive au guicheton pour faire un truc que je précise pas parce que c’est pas important dans l’histoire et je veux gagner du temps (haha, la blague, c’est comme si Digression.com se mettait à faire des powerpoint pour aller droit au but ©)
Je repense encore à mes doigts du taxi et LA, SA MERE, PUTAIN, C’EST QUOI CA ? La guichetière, jamais vu ça, de ma vie, je vous jure, la pauvre, nan mais sérieux, elle avait, elle, un VRAI PUTAIN de problème aux doigts. Un peu épais en leur base, bon, ok, ça arrive, mais après, elle avait chaque dernière phalange comme dans une bande dessinée par exemple comme quand le disciple de Léonard se fait mal et que son doigt fait « poum poum » ; un gros putain de doigt avec un ongle comme une feuille A6 posée dessus, ah non vraiment, j’avais jamais vu ça et je me suis dit que c’était Jésus qui avait prévu notre rencontre au moment où il m’a vue regarder mes petites pattes.
De plu(s), La meuf s’était coupé méchant l’index gauche, je me suis dit que dans un accès de rage contre ses dedos elle avait voulu s’en scier un pour n’avoir plus que 9 problèmes, (c’est toujours 91 de moins que Jay-Z) (coucou toi qui a fait une Google Alert sur Jay-Z, ça va ?) et qu’au final elle s’était vite rendu compte que ça lui faisait vachement mal, en plus d’être une très mauvaise idée pour plusieurs raisons :
1. Guichetière SNCF sans doigt = chômage.
2. « Coucou c’est moi, tu sais Claire avec les gros doigts. Tu m’as plaquée pour mon qualificatif, je voulais te dire que je n’avais plus de qualificatif. On va boire un café ? » = foireux, ça va pas marcher.
3. Elle avait quelques problèmes de peau, et des doigts c’est pratique pour mettre de l’anticerne. Plus de main + plus de fond de teint = it’s a no no combination.

Moralité : bon ça va en fait.

Je me demande toujours ce que font les gens tous seuls, surtout quand c’est au bord de la Moselle, le long des rails de chemin de fer, un 24 au matin.
Qu’est ce qu’il fait là ce gars en blouson rouge et blanc, est ce qu’il se demande s’il va pas pas attendre fin 2012 pour se barrer, est ce qu’il fait un point sur lui-même ou c’est juste son habitude du samedi matin de venir là, le long du canal, alors que pardon, arrêtez-moi surtout si vous n’êtes pas d’accord, mais une « promenade » le long d’un « canal », c’est un vivier d’emmerdes, comme lécher une barre de transport en commun est un nid à microbes, même si nous on s’en fout on est à peu près immunisés. Ce gars il habite peut-être chez sa mère, peut-être qu’il a 42 ans, peut-être que quand il en avait 20 il a rencontré Colette, Colette qui lui a fait du rentre-dedans, et que lui s’est senti pousser des ailes du coup, snobant la bonne petite en se disant que c’était le début d’une longue série alors que ça a été le début de quetschi, juste que Colette en a eu marre et qu’après avoir pleuré deux trois semaines, s’est rendue compte qu’Alain lui faisait lui-même du rentre dedans et depuis ils sont mariés et elle s’est coupé les cheveux courts parce que c’est plus pratique.
Ah la chanson de Villeneuve est finie, et en fait, en s’approchant, le mec en blouson rouge et blanc c’est un panneau de signalisation qui fait son job en indiquant qu’il est interdit de plonger dans le canal. Fucking Lorraine, Fucking vue de merde. Heureusement que j’ai pas dû faire l’armée, parce que j’aurais pas pu.

Et parce que j’arrive pas à dormir, alors j’ai été sur le wiki des Amish, communauté qui a pour double particularités d’être née en Alsace, tout comme la ville de Mulhouse et les Fleischnaka (qui n’ont même pas eux, de page Wikipedia), et de s’être exportée aux Etats-Unis pour faire fortune comme Christian Audigier.
La communauté Amish suit les préceptes de l’Eglise Anabarbera Anabaptiste et sa population double tous les vingt, puisqu’à défaut de regarder la TV les gars font en moyenne huit gosses à leur femme bien qu’elles n’aient pas le droit de s’épiler l’entre sourcil .
Pas d’électricité pour les lascars, rien que des carrioles et environ 18500 pas par jour (qui a compté, sérieux, que je lui fais un bisou), ce qui explique pourquoi l’obésité n’existe pas chez nos amis, toujours selon wikibaby. (je voulais juste vous dire qu’ici, y’a vraiment beaucoup de vent dehors)
Culture et Happy Ending
Les Amish cultivent de la beuh des trucs agricoles, chantent des chants de messe et parlent allemand entre eux à base de « Ich wünsche dir », même s’ils apprennent l’anglais à l’école qu’ils suivent jusqu’à 12 ans. Passé cet âge, la vie Amishmush se divise en 3 parties. Boulot boulot jusqu’à 16 piges, ensuite c’est Casual jusqu’à 21, période pendant laquelle les gamins ont la possibilité de vivre une vie américaine, à base de télé, de « I was like… Amazin' » et de stop and go dans de tierces orifices. A la majorité, ils décident de rentrer au bercail ou non, mais selon la propagande l’encyclopédie, très peu d’adolescents ayant connu la Vodka, HBO et Starbucks ne ramènent pas leur fraise au QG pour « Le Rite », un passage à l’âge adulte où ils jurent fidélité à leurs Pères, la barbe en collier, Jésus et toute l’équipe.
Voilà, c’était ce que je voulais vous dire. Je vous laisse j’ai Poutine en double appel.