Elles prennent tout ça très au sérieux.

2 novembre 2010

J’aimerais dire à mes voisines de table, leur poser un pouce sur le front en disant, regarde qui tu es. Depuis 20 minutes et leurs Jeans rentrées dans les bottes (eh oui) elles font une gentille grimace de maman en parlant de ce toutes les autres « collègues » ne sont pas : stables, mariées, mamans, dans une relation. Et si on parlait d’elles nues ? Et si on parlait du fait qu’elles n’ont pas eu envie de coucher avec leur mari depuis des mois ? L’une d’elle a tenté de commencer en disant « tu sais avant qu’on aie Théo y’a deux ans… c’était… pas gagné… Il savait pas vraiment ce qu’il voulait je crois qu’il a flippé ». Juste avant de rentrer sur le circuit, voyant que sa copine ne l’encourageait pas à se désapper du filtre :  » mais maintenant on regrette pas du tout, c’est un bonheur, et en fait c’est juste une question d’organisation, notre vie n’a pas changé. »

QUI est à plaindre entre elles à droites, les deux autres à gauche « moi je lui ai dit (doigt pointé 1 seconde de blanc…) je ne con-ti-nue pas comme ça ». ou moi au milieu, mon cahier rayé sur les genoux, un feutre dans la main droite, des baguettes dans la main gauche, de la sauce soja qui a tricé sur les lignes et un sourire en coin ? Evidemment j’ai envie de de dire que c’est moi qui ait chopé la vérité, mais merde, et la paix la dedans ? Elles ont l’air si rassurantes, à porter des boucles d’oreille et pas de mascara ! On sent leur poche lourde -côté de la main qu’on écrit- d’une clé de voiture rassurante, attachée à une clé de maison trop loin mais rassurante, et si c’était moi la hyène ? Ma maison à moi c’est une paire de bras dans lesquels je m’endors chaque soir, et mis à part ça je suis prête à déguerpir de n’importe où en 30 minutes chrono. Ca n’est pas très… rassurant. J’aimerais ne pas remarquer qu’elles continuent à parler de la soeur de l’une d’elle qui est enceinte et dont elles espèrent que « ça la fera se poser un peu ». Mais enfin dans quel monde est ce que je vis ? Je jure que la prochaine fois que je m’endors pour une mini sieste qui va durer deux heures, je jure que je n’oublierai pas d’enlever mes chaussures.
Allez zou, au travail, j’ai des trucs à rendre pour lundi dernier.

Publicités

3 Réponses to “Elles prennent tout ça très au sérieux.”

  1. Alorslà!!! said

    « Ma maison à moi c’est une paire de bras dans lesquels je m’endors chaque soir »… Tu sais quoi ? C’est super mais super beau ce que tu dis là ! Y en a un qui doit avoir le cœur gonflé de bonheur punaise.
    En dehors de ça, je vais tâcher de ne pas avoir honte de ce que je vais dire… Depuis mon enfance, mon ambition de limite à être mariée, être maman, avoir une maison et bosser, persuadée que mon bonheur serait là. J ai 2 gosses pour qui je donnerais ma vie sans hésiter, je les aime plus que tt mais putain ce que c est dur !!! Je ne cherche pas à te dégouter hein, mais du moment que toi et ton amour avaient envie de la même chose, emmerde les autres !!! Être mère, ce n est pas QUE du bonheur. Ça change bcp de chose. Pisse au cul à ts seuls qui veulent décider pour toi. Et puis ton cas n est pas désespéré puisque tu n as pas encore étranglé minette mdr heu enfin j espère !

  2. mariemartinejackson said

    VM, je ne juge pas du tout les filles dont l’ambition est de fonder une famille, d’être «  » » » »posée » et bref le schéma disons plus tradi, mais plutôt celles qui affichent leur choix avec une sorte de supériorité qui pourrait faire penser que « nous », les autres…..
    mais tu sais, des fois j’aimerais bien un peu être comme elles, ça a l’air tellement apaisant..
    voilà ceci est ma première réponse à ma lectrice la plus assidue !

    • FAut bien que je sois assidue dans qq chose ! :-P said

      Je comprends bien oui, mais j’ai tant de fois vu des gens prendre la tête à des couples sans enfant, que chacun se mêle de son boule, ça sera déjà pas mal tiens !
      Oui c’est sans doute apaisant chez certains, mais paraît que les chiens ne font pas des chats (on me la sort souvent celle-ci, ou encore « vaut mieux les voir comme ça que malades ! ») et je viens d’une famille assez « vivante » alors il se trouve que mes rejetons sont pareils même qd Môman est fatiguée (c’est à dire tjs héhé), enfin, tout ça dire que c’est du taf, et que c’est moi en général qui me le tape, l’égalité des sexes y a que ça d’vrai ma bonne dame !
      Enfin, faites ce que vous voulez de vos chromosomes, c’est tout ce que j’veux dire moi (et te redire aussi que je ne me lasse pas de ta belle phrase).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :