Rien à voir avec le titre, mais enfin qu’est ce qui fait que les blogs marchent ? Je veux dire, je m’apprête à raconter ma vie, qu’est ce qui fait que vous avez envie de connaître des détails comme par exemple : ma mère m’a acheté le justeaucorps de la gym 200 francs, il était bleu et argent, et je ne l’ai mis qu’une fois avant d’arrêter la gym. Je savais enlever ma culotte dessous sans faire bouger le justeaucorps, je sais que cette information est mi figue mi roublarde mais vous voyez je n’ai aucun interêt à la donner alors ne vous astiquez pas trop vite, je ne mets jamais de photos de moi sur mon blog et je n’ai MÊME pas de wishlist.
Mais en fait j’ai jamais aimé la gym, à cause de la dame qui s’appelait Jöelle et qui faisait un spectacle de marionnettes en pliant son corps en deux. Enfin bref c’était bizarre, je pense que la journée cette dame était mmhh.. assistante dentaire ou quoi, et bref, le soir elle mettait son jogging nylon et ses ballerines blanches de la halle et elle donnait des cours de gym. Sauf qu’elle avait fait deux groupes et moi j’étais dans le groupe 2, « le groupe des nuls » j’avais entendu dire une maman, Corinne, elle portait des lunettes à verres fumés comme un futur pédophile. La gym ça fait peur, il faut sauter au dessus d’un cheval d’arson qui ressemble au pony du clip de Ginuwine, les barres parallèles sont trop loin, la poutre te nique la teuch et les tibias et je parle même pas du sol qui à mon avis, a scellé à jamais mon destin de future migraineuse à vie. Merci Joelle. pompon. Avec ton nom de merde.

Autre chose que c’est Mogadishow (le même m’ayant cassé l’épaule ce soir en me jetant contre un mur) qui m’a demandé de raconter ça, c’est que je regarde n’importe quel film avec le sérieux de si j’étais jurée d’assise. Je sais pas pourquoi, c’est vrai je peux pas le nier, mais je suis concentrée et comme je vois pas bien (vous savez je regarde la télé de côté comme les chiens) et ben je préfère rien rater et moins rigoler. C’était pas fou comme information, on n’a pas de quoi manger un saladier de pop corn entier en lisant ces informations.
J’ai tellement envie de faire du patin à roulettes, je viens de regarder Bliss ça doit être pour ça. J’en ai fait étant petite, j’avais des patins verts fluos Gioca, il doit y avoir des photos quelque part. A moins qu’elles ne soient parties en cendres, oui parce qu’un jour j’ai pris l’initiative de brûler toutes mes photos de 15 à 23 ans, parce que bon… Enfin bref. Il est pourrax ce post.

Publicités

ça doit être une sorte de contrat social, je sais pas. Je vais aller mettre du vernis, mais je sais bien que je tiendrai pas deux couches à rien faire en attendant que ça sèche.
Et la prochaine fois je vous raconterai si vous êtes encore abonné, pourquoi j’arrive pas à m’amuser dans les soirées, et par quel miracle j’ai toujours les cheveux emmélés. Enfin ou autre chose, on verra bien au moment opportun.
bisou.

Encore un peu

17 novembre 2010

Une petite précision concernant la dame de la fourrière oui parce que ma voiture a été enlevée pour stationnement gênant vers 2h du matin devant chez moi. Du coup j’ai pris le taxi, j’ai ri dans mes tissus pendant le trajet parce que le chauffeuw il était haïtiéh et du coup il pawlait avec én accent et en plus j’estime avoir eu beaucoup de chance sur ce coup puisqu’il était en grande conversation avec un ami à qui il a répété entre 7000 et un peu plus qu’il était « son beau fissou » et cette expression « beau fissou » pour beau fils, j’ai trouvé ça tellement avenant que je voulais pas que le trajet se termine. Du coup j’ai moins peur des taxis tueurs, et puis d’un coup il a été 6h00 et on est arrivés.
Ah oui et concernant donc la dame de la fourrière, va savoir pourquoi mais je l’ai pas sentie et j’ai eu raison c’était une pute, rien qu’à l’épilation de ses sourcils j’ai su qu’elle allait m’emmerder plus que de raison. Ce qui a été le pire, c’était de pas lui casser un os lorsqu’elle disait « ouich » pour oui, vous savez comme les gens qui veulent se donner une posture « Bonjour vous êtes bien Mademoiselle Larrouych ? » Ta gueule. « Si vous voulech faire une demande d’indulgencenh, il faut écrire à la préfecture ». Ta gueule, j’allais pas écrire au Ministère de l’écologie. De l’écologich pardon.

je me force pour pas vous laisser sur la note précédente absolument inutile et indigeste, qui me vaudrait de me faire rayer de l’Ordre des médecins si toutefois j’étais médecin.
L’autre jour j’ai acheté une paire de chaussures de pin up, une taille trop grande mais si belles qu’inratables (je les ai mises pour une chronique, semelles rouges à pois, talon insupportablement haut, <3).
Je pensais pouvoir trafiquer une formule pour les rendre chaussables, j'ai donc été chez un bottier chez qui je suis entrée les chaussures à la main, le museau mouillé parce qu'il pleuvait mais genre abusééééé à l'extérieur. Bref. Je m'approche du mec et va savoir pourquoi bon je me sens toujours obligé de cerner les gens (comme le boucher de la rue de Charonne qui a envie de m'appeler Fiston alors que ça fait une semaine qu'on se connaît) le type je m'approcher en mode distance sociale -4 et je lui fais un clin d'oeil en lui disant "pas trop cher la réparation hein, on est d'accord". D'un coup d'un seul j'étais passée dans un autre monde, limite il me montrait comment fabriquer une botte, il voulait me payer le café et tout enfin bref, ça sentait le cuir je sais pas j'ai dû me sentir trop à l'aise, tout ça pour dire que quoi, bon il me sourit, ma chaussure de pin up semelle rouge une taille trop grande dans les mains et il me dit comme ça : "vous êtes iranienne". En vrai s'il m'avait dit ça y'a dix ans j'aurais été à la mairie service état civil pour me faire éperonner sous le blaze de Sofia, ou je sais pas quelle arnaque de meuf qui veut trop qu'on l'aime. Mais là, j'ai rigolé, lui ai donné une pichenette sur l'avant bras en fronçant les sourcils, et puis c'est tout parce que bon, à quoi tu t'attendais j'allais pas me mettre à fabriquer un escarpin violet, voilà c'était une remarque voilà tout.
Bon, suite à ça, je me suis dirigée vers la sortie et rien à voir mais hier, il faisait beau et j'ai eu envie de voir la Bretagne et d'aller manger une crêpe en haut d'un Phare, parce que c'est quand même un truc hyper stylé qu'on peut pas faire partout, c'est normal ça n'aurait pas de sens de faire installer un phare disons à Clermont Ferrand. Même si c'était une mairie de Gauche.

J’étais dans ma chambre, à la fenêtre, quand j’ai su que c’est Despentes qui aurait le Renaudot, 4 jours avant qu’elle l’aie, alors que je savais pas qu’elle était en lice. Ouais super SML, t’as trop d’instinct c’est génial.
Quand je pense que comme à CHAQUE mois de Novembre, j’ai un spleen à décorner Paul Lou Sulitzer, et que comme à CHAQUE mois de Novembre, je fais comme si je savais pas que ça allait passer.
J’ai rêvé de feu la nuit dernière, alors je vais arrêter de faire semblant cinq minutes parce que l’histoire, on la connaît.
(merci pour ces indications parfaitement inutiles et incompréhensibles, merci à l’internet qui permet de mettre ça en ligne alors qu’avant ç’aurait été consigné dans un journal et t’aurais claqué tes fesses au lieu de la ramener avec ta moue insupportable).
SALUT.

ci et ça

9 novembre 2010

1. L’embouteillage rue de Charonne, 8/11/10 à 10h
2. La nouvelle pub Monoprix à l’angle intéressant
3. J’ADORE les sèche-mains Dyson où il faut glisser ses mains, quand j’en vois un dans des toilettes, ça me met de bonne humeur
4. Sade, du thé, un vendredi, du temps…. mmmmmmmh

je vais parler d’un peu de trucs comme on ferait les courses en ayant faim, c’est à dire un peu n’importe comment, mais c’est mon blog, aterris mec, j’y fais ce que je veux !
Parlons du titre comme ça c’est réglé, hier j’ai mangé un macaron Ladurée, un gros hein, parce que moi les petits macarons ça me fait penser à un nougat, un nougat c’est bon, mais la vérité, toi et moi on sait que c’est pas assez. Bref, j’ai pris un gros, en fait non deux parce qu’on était deux, et déjà, 8,20 $ les deux macarons, moi je veux bien, mais en gros pour une somme pareille (le prix d’une rétine au marché noir en Pologne) je peux te dire que je l’attendais au tournant.
Je croque in it sans plus de cérémonie parce qu’il faut pas déconner, je suis pas une blogueuse j’allais pas me prendre en tof avec un macaron devant la bouche, l’air ingénu alors que quelqu’un qui se prend en photo avec un macaron juste pour signifier que « regardez je bouffe ça au goûter hein ouais je suis précieuse » c’est bidon (voire pourrrrriii). Personne se prend en photo avec par exemple un Kango dans la fontaine, non ? BREF.
je vous passe la dégustation pour arriver à la conclusion suivante, qui s’adresse à ma mère alors si vous le permettez je vais lui faire une didascalie qu’elle lira certainement puisque je sais qu’elle se radine ici, j’ai toutes vos adresses les mecs.
Ok, salut maman, je voulais juste te dire que tu sais quand tu fais des saladiers de 150 muffins qu’on mange par 5 en décollant les ptits papiers que tu mets autour comme pour les madeleines, eh ben je voulais juste que tu saches que tes muffins tu pourrais les vendre 4 dollars pièce les gros. Juste que tu saches quoi. Alors la prochaine fois que quiconque t’en commande, tu lui dis bien « embrasse la bague » avant de t’éxécuter, car mes muffins >>>> macarons Ladurée, c’est ma fille qui le dit et elle s’y connaît en sucres ». (Je te laisse voir comment effectuer physiquement le signe « >>>>> »).
Ennnsuite (©Garth), vendredi j’ai vu une petite hôtesse qui devait être si contente d’avoir été appelée pour cette mission qu’elle avait donné tout ce qu’elle avait, du coup à 8h45 du matin, une cantine dans les bras elle portais une mini robe manches gigot noires et des Richelieu rouges en velours à talons immmenses et je voulais lui dire meuf, il faut pas trop s’énerver parce que tu sais, les gens voient quand tu donnes tout de manière inappropriée.
Moralité : laissons les chaussures rouges à Dolly Parton et aux photos de mode des années 70.

Et pour finir, cette semaine j’ai été voir Due Date ET Very Bad Cops, et ohlala ça fait du bien de contrebalancer parce que si vous voulez, mes deux autres films ça a été Au fond des bois et La Vénus Noire. (Faut pas y aller).

jevouslaissej’aidutravail.

C’est ça des lentilles corail

Hier, j’ai pris le train pendant 5 heures, un train qui est passé par Belfort (j’ai fait semblant de dormir), Vesoul, Troie (comme la guerre) et quand je me réveillais, j’avais chaud aux joues comme on a chaud quand on prend un train qui roule trop longtemps mais pas assez vite.
Du coup comme on savait qu’on squatterait avec Jojo on a fait chacun pour sa peau, moi j’ai pris une double mais le problème c’est pas la place mais la soufflerie de près de la fenêtre qui fait des siennes du coup aujourd’hui j’ai l’impression d’avoir fait du ski en maillot de bain (note : idée à développer).
Vous voyez c’était pas fou comme concept, c’est pour ça que j’ai pas non plus insisté de ouf pour la développer (20 ans que je cherche comment on écrit développer, maintenant que j’ai compris c’est un mot que je vais m’employer à utiliser plus que de droit).
ps : ne jamais regarder Jack Bauer en Novembre.

J’aimerais dire à mes voisines de table, leur poser un pouce sur le front en disant, regarde qui tu es. Depuis 20 minutes et leurs Jeans rentrées dans les bottes (eh oui) elles font une gentille grimace de maman en parlant de ce toutes les autres « collègues » ne sont pas : stables, mariées, mamans, dans une relation. Et si on parlait d’elles nues ? Et si on parlait du fait qu’elles n’ont pas eu envie de coucher avec leur mari depuis des mois ? L’une d’elle a tenté de commencer en disant « tu sais avant qu’on aie Théo y’a deux ans… c’était… pas gagné… Il savait pas vraiment ce qu’il voulait je crois qu’il a flippé ». Juste avant de rentrer sur le circuit, voyant que sa copine ne l’encourageait pas à se désapper du filtre :  » mais maintenant on regrette pas du tout, c’est un bonheur, et en fait c’est juste une question d’organisation, notre vie n’a pas changé. »

QUI est à plaindre entre elles à droites, les deux autres à gauche « moi je lui ai dit (doigt pointé 1 seconde de blanc…) je ne con-ti-nue pas comme ça ». ou moi au milieu, mon cahier rayé sur les genoux, un feutre dans la main droite, des baguettes dans la main gauche, de la sauce soja qui a tricé sur les lignes et un sourire en coin ? Evidemment j’ai envie de de dire que c’est moi qui ait chopé la vérité, mais merde, et la paix la dedans ? Elles ont l’air si rassurantes, à porter des boucles d’oreille et pas de mascara ! On sent leur poche lourde -côté de la main qu’on écrit- d’une clé de voiture rassurante, attachée à une clé de maison trop loin mais rassurante, et si c’était moi la hyène ? Ma maison à moi c’est une paire de bras dans lesquels je m’endors chaque soir, et mis à part ça je suis prête à déguerpir de n’importe où en 30 minutes chrono. Ca n’est pas très… rassurant. J’aimerais ne pas remarquer qu’elles continuent à parler de la soeur de l’une d’elle qui est enceinte et dont elles espèrent que « ça la fera se poser un peu ». Mais enfin dans quel monde est ce que je vis ? Je jure que la prochaine fois que je m’endors pour une mini sieste qui va durer deux heures, je jure que je n’oublierai pas d’enlever mes chaussures.
Allez zou, au travail, j’ai des trucs à rendre pour lundi dernier.

j’allais raconter des trucs mais en fait* je crois qu’on s’en fout.
* prononcer « en fé ».