j’ai 24 visites par jour

1 décembre 2009

Ouais t’sais, j’ai un blog.
je voulais juste raconter que ce week-end j’étais allée dans l’est de la France, là où les gens ne mettent pas de fond de teint, et quand ils en mettent c’est au mieux du Gemey Maybelline, sinon c’est du Mildeen (Aldi), et juste pour le Réveillon, t’sais, genre ils achètent un chemisier à la Halles quand c’est le Réveillon. Ils l’achètent en avance parce qu’ils se réjouissent que ça soit la fête, avec du Tarama sur des toasts et tout.
Là bas j’ai vu t’sais genre plein de trucs immenses, wah, c’était trop beau. Je me suis demandé plusieurs fois si j’avais le bourdon, mais en fait, c’est quand je mets un calque entre le hype et là bas que j’ai le cafard. Donc j’avais le cafard oui, mais seulement lorsque je me disais « tiens, il va falloir que je me remette définitivement sur patte moi », ou bien « oh, c’est marrant comme c’est vert les prairies, ah mais non, ça va me faire un souvenir pour quand je serai rentrée, faut que je fasse attention ».

Bon en fait, ouais voilà : plus j’écoute les gens plus j’ai envie de les inviter à venir manger les pommes de terres farcies de ma mère. Deux heures de préparation, elle se fout pas de ta gueule Claude quand elle te claque une assiette creuse avec quatre patates farcies qui fument au centre. C’est agréable je trouve de vivre un moment et en même temps se rendre compte qu’on vit un moment de bonheur inoui. Même si j’aime pas trop cette expression qui fait un peu hédoniste mon cul, franchement ça m’arrive tout le temps sauf que des fois j’ai le mauvais objectif devant les yeux et que du coup, je peux pas le voir. Vendredi par exemple, j’étais en Jumpy (ouais j’aime bien condurie des camionnettes je trouve ça marrant), et je suis tombée sur Système disques (France inter) et je me disais « tiens j’aimerais bien écouter Florence and the machine », et là bam, qu’est ce que j’entends pas ? Valli qui dit avec son accent anglais comme si elle mangeait tout le temps un Carambar  » Et maintenant nous allons parler de l’album de Florence and the machine » wah ! J’étais là, je conduisais, il devait être j’sais pas moi, 23h, et j’ai mis à fond tout ce que je pouvais, je pense même qu’ils ont passé Dog Days mais je sais pas parce que je suis arrivée à destination avant la fin de l’émission. Et je me sentais trop bien moi, à ce moment là. J’me sentais, j’sais pas, comme une armoire rangée et qui sent l’adoucissant.
Et ce qu’il y a aussi c’est le matin. Le matin pour moi, quand je vais là bas, c’est ce que je préfère. Sauf le dimanche parce que je mange trop de baguette et j’ai le cafard quand je mange trop, mais c’est pas ça dont je veux parler. Ce que j’aime c’est le samedi. Parce que le vendredi soir, j’ai du mal à m’endormir, j’ai trop fait de route et j’ai froid aux pieds, et quand j’ai froid aux pieds c’est impossible que je dorme, donc je suis là, j’essaie de pas penser parce que la nuit dans ma tête c’est comme un garage souterrain, c’est ciel bas sur mes idées, et j’étouffe de penser que je vais pas y arriver, y Arriver avec un grand A si tu vois ce que je veux dire.
Par contre le samedi matin, j’ouvre un oeil et je suis contente, parce que je me rappelle de mon état d’esprit de la nuit, quand j’ai comme du pétrole qui me coule dedans et tout, et je me rends compte que c’est un peu passé, et qu’une journée neuve c’est comme un text edit vide, tout est possible quoi.

C’est là que je me lève rapide, que j’enfile mes habits direct parce que souvent quand je vais là bas j’y vais à vide, parce que je sais bien qu’entre les confitures et tout, je vais rentrée chargée comme une mule. Donc je remets mes fringues direct mai par contre je prends le temps de regarder le ciel, parce qu’on est au premier et que c’est trop beau, on dirait l’éternité. Et puis y’a le coq qui chante, donc je sais pas, j’aime bien c’est comme si j’étais le doc de retour vers le futur et que je m’accrochais à l’horloge pour retenir un peu le temps. Bref, c’est pas là que je voulais en venir, wah, je m’égare c’est dingue comme mes parenthèses sont immenses.

Le samedi matin je me tire en voiture vers Bâle, parce qu’il y a un marché aux puces chaque semaine, été comme hiver, et je suis déjà du genre à faire les marchés aux puces en France, mais alors en Suisse c’est impossible que je passe à côté. Au marché du samedi à Bâle, c’est tellement bien que même quand il pleut il fait beau. Et puis faut négocier en allemand, j’sais pas c’est comme si on était dans un film, ça change, c’est pas comme les gens qui font la queue au Carrefour en regardant le chemisier qu’ils vont payer avec suspicion, comme s’ils doutaient déjà du bien fondé de l’achat.

Nan, au marché aux puces ça se passe pas comme ça, tu vois la vie des gens qui défilent, leur caractère et tout. Par exemple samedi dernier, y’avait une grand mère qui vendait des paires de chaussures : le même modèle en 4 couleurs différentes, comme si elle nous donnait une partie de son secret : quand je suis à l’aise j’achète en quantité. D’ailleurs ça me fait rire les gens qui arrivent à faire ça, moi je peux pas il me faut de la pièce unique, c’est pour ça que j’aime bien les marchés. D’ailleurs quand je trouve quelque chose là bas, c’est aussi un moment de bonheur inoui, je m’imagine quand est ce que vais le mettre et tout, et là bizarrement je mets en calque là bas et ma vie, et ça me fout pas le cafard, non. Parce qu’il y a des couleurs sûrement, ça me fait une thérapie par la chromo ou une connerie dans le genre. Bref.
En parlant de bonheur inoui, je cherche une paire de bottes rouges, en fait y’a un an c’est pour ça que j’ai commencé à faire les marchés aux puces, ouais je préfère dire marché aux puces que braderie ou brocante, chez moi c’est comme ça qu’on dit. Bref, je pense que le jour où je trouverai la paire de bottes parfaites, je vais pleurer de joie tellement je serai contente. Ca fera débile sûrement, mais fera un souvenir drôle et puis je suis pas obligée de le raconter…
Tiens si j’avais encore un peu la place, je vous parlerais des moments tellement boumboum qu’on en pleure de joie, parce que quand même c’est encore meilleur qu’un orgasme, mais bon j’ai pas trop envie de comparer au sexe parce qu’en fait ça n’a rien à voir. C’était juste pour une comparaison qui parle à tout le monde, et voilà je suis encore en train de commencer une parenthèse qui finira jamais…

Publicités

Une Réponse to “j’ai 24 visites par jour”

  1. Alix said

    Sacré article ma foi! Très réaliste en tout cas!
    Je n’ai pas de bottes rouges chez moi. Par contre j’ai des DocMartens couleur prune à vendre..
    J’espère que tu trouveras ton bonheur!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :