Le problème c’est que :

21 mai 2009

– j’ai pas assez de recul pour aimer de bons films. Par exemple ce soir, en rentrant du cinéma j’ai allumé la tévé sur le film Cocktail et j’ai frappé dans mes mains de joie
– J’ai beaucoup de volonté, mais que je peux être monomaniaque aussi. Ainsi depuis avant hier je m’écris le n°111865 sur le bras « pour voir » si je supporte un tatouage. Et depuis cet après midi, je fais semblant de fumer en tirant tout ce que je peux sur le filtre.
– Des fois je suis persuadée qu’il « me manque pas grand chose pour faire quelque chose ». Alors je cherche, je mets du lapis lazulis contre la peur et je respire de manière ventrale en pensant trouver la réponse

(pause : la scène la plus sexy du film, quand ils sont sous la cascade avec Jimmy Cliff en BO).
… voilà
– Je pense que si je dors avec un livre sous l’oreiller je vais le connaître le lendemain

Fin.
note : Dans les films des années 80, les filles pouvaient parler des futurs enfants au premier rendez vous sans se faire jeter.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :