Oh ça va hein

29 mai 2009

Ecoutez-moi bien tous…
Je préfère ne pas être régulière que de poster n’importe quoi. Il se trouve que depuis le 26 je n’aurais que des trucs de merde à raconter, donc je vous épargne.

… Par exemple je verrais pas l’intérêt de raconter que depuis lundi on s’est envoyé 25 mails avec une fille à qui je veux vendre des lows boots à talons beige. Qu’on s’est ratées au lieu de notre premier rendez-vous, et que hier soir, 29 mails plus tard, on s’est finalement trouvées. Vous voyez que vous vous en foutez !

Vous vous en foutrez encore plus de savoir qu’on avait rendez vous devant chez Babou, que j’ai jamais foutu les pieds de ma vie dans un Babou parce que rien que le nom m’exaspère. Et alors si je vous raconte qu’elle était sympa et que son 30 ème mail me disait qu’elle était ravie parce que les shoes étaient hyper confortables, alors là c’est la fin des grünen Bonnen, touc, tout le monde s’est endormi.

Voilà donc pourquoi je tourne 7 fois ma pomme N avant de poster un nouveau billet.

Bisous,
tata MMJ

Publicités

« c’est que du bonheur »
« un ‘petit’ top, un ‘petit’ bermuda, une ‘petite’ veste »
« c’est énorme »
les gens qui disent pas [okai’] mais [auwqué.]
« je reviens vers vous par mail »
« c’est ubuesque »
« pépère »
« à la bien »
« bon anniF »
« Attention te brûle pas » quand tu viens de te brûler ta race la pute
tous les mots normaux que les gens font terminer en -issime pour faire genre on est cools et un peu italiens.

bon j’en trouve pas 17 mais je reviendrai [albibaque]

L’orage d’hier soir (pire que celui de Forrest Gump quand le lieutenant Dan défie les éléments) m’a stressé le cheveu.
Résultat, ce matin j’ai la capillarité angoissée, donc emmélée

(et je sais pas comment on écrit emmélée)

Non pas que je veuille me la jouer pixelstar, mais je trouve ça cool, de voir que tous les acteurs ne cèdent pas à la facilité et aux cadeaux des marques.
(si ça vient juste il a 8 Imac donc je ferais mieux de me taire)

J’ai découvert la nouvelle émission de ma vie. Ca s’appelle Péril en haute mer, et devant je suis tout à base de « hann », « haaaa », « oh putaiiin », « attentioonn la vaaague » ! C’est la nouvelle télé réalité, et sérieux je respecte le journaliste qui embarque pour la saison de pêche ENTIERE. Si ca vient juste le mec a juste répondu à une annonce de l’US ANPE et son dernier job de pigiste c’était à Viande magazine…

Ca raconte la pêche au crabe royal dans la mer du Bering, à bord de chalutiers, avec des capitaines qui sentent, des seconds à moustache et des tonnes de crabe.
Le but c’est de poser des casiers vides au fond de la mer, d’attendre, d’attendre, et de remonter une à une les lignes de casiers. Passionnant, à tel point qu’à chaque diffusion, je mets mon ciré, je boure ma pipe et j’ouvre une conserve de morue pour me faire l’émission.
Nota : maintenant je sais où est le détroit de Bering, je sais que les mecs de l’Alaska sont un peu rudes et que la plus grande peur des matelots à bord c’est de ne pas avoir assez de café.
voilà, donc Péril en haute mer, sur TMC, la nuit. (dimanche et jeudi je crois)

pensée inavouable #1

23 mai 2009

des fois quand je suis pas lavée, j’ai l’impression d’être une personne du moyen-âge.

(j’ai honte et je rigole parce qu’à priori une pensée inavouable ça se publie pas sur la toile)

Du plus loin que je me rappelle, j’ai jamais joué à la princesse, ni jamais eu de robes, couronnes, poupons ou chiffons dans le genre.
Parce que moi, quand j’étais petite, je jouais à la prostituée. Mes meilleurs princes c’était ceux « qu’on disait que c’était un bon coup » et sur du papier blanc coupé en rectangle je fabriquais des faux chèques, avec lesquels ils étaient sensés me payer. Bah oui, j’ai dit prostituée j’ai pas dit fille facile…
J’étais pas loin de la réalité de la vie, puisqu’à l’époque déjà je m’imaginais que certains clients tombaient amoureux, d’autres ne voulaient pas de sexe mais juste me regarder repasser, bref, des trucs que je réinventais sans savoir que les grands faisaient déjà ça.
Par contre pour les chèques j’étais plutôt avant-gardiste, parce que si mes infos sont bonnes les prostituées ne les acceptent pas encore. ( Et je prenais aussi la cb, mais le tpe marchait jamais lol).
Je tiens à préciser que j’avais aucune aide extérieure, sauf des fois la participation d’une cousine qui jouait le client. Et aujourd’hui qu’elle est dans les ressources humaines, elle fait genre qu’elle se rappelle plus de rien.

Fiona, aka le sosie de So (sauf en vert)

Fiona, aka le sosie de So (sauf en vert)

Quand ton mec veut te rendre crédible auprès de son entourage qui ne te connaît pas, il te décrit de manière avantageuse. Oui, c’est sympa, mais quand tu as un peu de recul tu te rends compte que souvent, ça va beaucoup trop loin.

Voilà comment au cours de ma carrière de petite copine de…, mes mecs m’ont vendue comme étant le sosie de Jennifer Lopez, Angelina Jolie, Natalie Imbruglia et Gala.
Par contre, aucun n’a noté que j’avais des traits communs avec Pink, ah bah bien sûr c’est tout de suite moins classe de s’imaginer la copine de son pote comme une folle furieuse au nez constamment froncé…

Et donc quand ils me rencontraient, ils avaient l’air comme des petits garçons de 7 ans qui reçoivent un dico à Noël.
Moi je les avais prévenus, tous. La seule ressemblance fidèle que je valide, c’est celle avec Fiona, la meuf de Shrek, et Fafnir, mais peut-être que la référence volait trop haut pour eux sur ce coup.

– j’ai pas assez de recul pour aimer de bons films. Par exemple ce soir, en rentrant du cinéma j’ai allumé la tévé sur le film Cocktail et j’ai frappé dans mes mains de joie
– J’ai beaucoup de volonté, mais que je peux être monomaniaque aussi. Ainsi depuis avant hier je m’écris le n°111865 sur le bras « pour voir » si je supporte un tatouage. Et depuis cet après midi, je fais semblant de fumer en tirant tout ce que je peux sur le filtre.
– Des fois je suis persuadée qu’il « me manque pas grand chose pour faire quelque chose ». Alors je cherche, je mets du lapis lazulis contre la peur et je respire de manière ventrale en pensant trouver la réponse

(pause : la scène la plus sexy du film, quand ils sont sous la cascade avec Jimmy Cliff en BO).
… voilà
– Je pense que si je dors avec un livre sous l’oreiller je vais le connaître le lendemain

Fin.
note : Dans les films des années 80, les filles pouvaient parler des futurs enfants au premier rendez vous sans se faire jeter.

Depuis ce matin, j’écoute ça :

Francis Cabrel n’a pas encore basculé dans le « bon » vintage, comme pourrait le laisser penser sa moustache. Enfin je crois pas. Mais je m’en fous, parce que cette chanson, elle me rappelle ça :

200? Peut-être 2004. Ambiance sortie de crise. Certaines personnes qui sortent de dépression portent des couleurs vivent afin de montrer qu’elle sécrètent à nouveau de l’endorphine. Moi j’avais décidé de repeindre ma chambre en orange. Le programme, c’était une couche de chaux, et une couche de cire orange. Eventuellement le plafond bleu nuit avec des étoiles, mais j’étais pas sûre d’avoir la foi. (Les initiés savent qu’Y’a rien de plus chiant que peindre un plafond.) BREF
Pendant une semaine, soit 24 x 7, j’ai donc peint ma chambre. Et j’avais un petit poste CD, comme les ouvriers de chantier, sauf qu’à la place de rires et chansons, pour moi c’était un album de Francis. Autant dire que je suis calée en ventre d’hirondelles et autres Rosie qui part avec le bassiste.

p.s : le plafond je l’ai pas peint en bleu. Je crois que j’ai bien fait, parce qu’au bout de 5 mois j’en pouvais plus des murs orange.