six heures par devers toi

26 juillet 2015

elles m’ont pas plus au début parce que moins six heures sans ta voix c’est un jetlag qui se rattrape pas/ Mais j’ai compris juste après que c’était six heures de plus pour penser à toi

la synchro se fera plus tard, quand tu seras six heures dans mes bras

en attendant c’est dans six vortex que je tombe en même temps quand je ferme les yeux et que je te vois. Tout autour et dans toutes les heures qui se promènent autour de moi

3ème Avignon en touriste, avec pour seule préoccupation est ce que je mets un soutif ou pas. Avignon est un sacerdoce pour les comédiens. Un séminaire.

Jouer une deux, trois pièces par jour, 15% des spectateurs qui sont là parce que le bouche à oreille leur a dit que la clim fonctionnait bien dans cette salle, 30% de programme établi sur Excel, les plus exigeants, 40 % de téléphone arabe dont 10 qui sortiront consternés parce qu’ils « s’attendaient vraiment pas à ça » et 15% de vrais curieux dont 5 de comédiens, qui comprennent l’accouchement qui se joue encore, et encore, et encore, de « bonjour bienvenue éteignez vos téléphones » à « merci d’être venus, on a deux pièces à vous conseiller, bon festival »

Avignon c’est commander un os à moelle sans savoir à l’avance si on aime ou pas, c’est au coeur de la chair que ça se fait.

T’es logé où ? Ca va tu tiens le coup, tu remplis, tu tractes, tu joues où à la rentrée, vous avez perdu de l’argent, tu penses que c’est ton dernier, voilà les marroniers. Quand Chazal lance son sujet au journal, elle dit pour la chaleur et que cette année encore plus de mille spectacles dans le off, et que 157000 visiteurs pour cette nouvelle édition. Elle dit pas pour le point de rencontre aux Corps saints, le QG de celles et ceux qui ont fini leur journée, et s’étaient promis de se coucher tôt en regardant inquiets les 2h11 affichés sur l’écran de leur portable.

Elle dit pas l’émotion de voir des standings à la fin de la pièce, elle dit pas pour Chatons Violents, pour Chagrin d’amour, pour la liste de mes envies, pour toutes ces pièces où y’a forcément un moment où tu ris sans pouvoir t’en empêcher et un autre où tu pleures sans trop savoir pourquoi. C’est trop beau. C’est trop sincère. Vous vouliez vous ancrer dans la réalité ? Ecoutez les parler, tous ceux qui jouent. Ils galèrent de ouf. C’est des urgentistes pendant trois semaines. Eux ils le connaissent leur métier, en revanche, qui va arriver et dans quel état, ça, impossible de le savoir. Alors ils attendent et ils font leur job. C’est ingrat de jouer, c’est un enfant. Des fois sans toi il est rien, il le dit, et puis le lendemain ils se barre sans dire merci sans dire à quelle heure il rentre. Donc en l’attendant, les épaules roses et les pommettes qui suent, les parents tractent, racolent, sourient aux badauds qui ont mis des chaussures confort et déambulent dans les rues piétonnes avec les pieds vers l’extérieur, comme on fait quand on est dans le dur des vacances. J’adore ce que vous faites, les applaudissements dans la rue, les fanfares, les affiches de ma concierge est frapadingue se cotoient, dans une ville dont l’objectif est pendant trois semaines de vous rendre la vie plus mignonne.

Alors évidemment il suffit de deux heures intramuros pour avoir envie d’extramurer les mecs au bout de leur vie qui te refilent sans entrain des flyers pourlingues en 60 grammes pour te vendre un spectacle que t’iras jamais voir parce que le type a prononcé le mot clown dans son pitch. Mais Avignon, quand t’oublies deux secondes le cynisme de Babylon, tu vois que c’est aussi, surtout, principalement, je sais pas lequel choisir, zoner avec les potes, traîner dans le château qu’aura loué Audrey Vernon la duchesse de la cité pendant tout le mois de juillet, l’entendre dire que c’est son dernier même si ton le monde sait qu’elle ment, et voir naître des spectacles dans la tête des gens qui joueront l’année prochaine InchAllah, complets trois jour à l’avance MachAllah.

et pourtant, je rejette tout ce qui tourne autour du concept de pantalon mou, mais j’aime de plus en plus ce festival de bonne volonté.

ils ne l’avoueront probablement jamais sauf là, mais les hommes détestent ça ! 

1/ passer un coup de fil pour vendre des actions

hey mesdames, vous avez le droit de vote et apparemment l’ère moderne est à votre indépendance, mais quand même, vous pourriez attendre que monsieur ait fini d’assouvir ses envies. Un homme a des besoins, respectez-les.

2/ travailler son imitation Jean François Derek

Lingerie affriolante, petite moue sexy et bonnet rouge ne font pas bon ménage

3/ Eteindre et allumer la lumière parce que c’est drôle

vous pensez vraiment que votre homme pourra resté excité si vous l’empêchez de se concentrer ainsi ?

4/ faire semblant de faire une rupture d’anévrisme

Vous savez bien qu’un homme n’apprécie pas qu’une femme ait plus d’humour que lui. Vous aimeriez qu’il simule un orgasme vous ?

5/ Se lever et aller prendre une douche

une femme enfant, oui, c’est toujours sexy. Une lolita qui se rappelle qu’elle est sale, ah non, là ça va trop loin, personne ne mettra ça sur sa liste de Noël.

6/ faire un panier sur  Jardiland et quitter la page juste avant de le valider

Que vous vouliez entretenir votre maison et ses environs, c’est très bien, on vous gratifiera. Mais de grâce, laissez-le finir ses envies !

7/ Ecrire une lettre au père Noël

oui, surtout qu’il n’existe pas ! Enfin chut, on ne veut pas vous spoiler…

8/ chanter Musulmanes de Michel Sardou

Bien qu’il s’agisse d’une chanson très bien construite.

9/ répéter trop de fois son propre prénom jusqu’à ce que ça ne veuille plus rien dire

votre compagnon va penser que vous êtes folle et vous quitter pour une vraie femme, attention !

10/ faire un concours d’urban escalade

Bonus/ faire l’amour alors que vous n’en avez pas envie.

qui êtes-vous ? Que faites-vous dans la vie ? Avez-vous, comme nous, grandi avec des films pornos pour premier instituteur horizontal et ensuite seulement, découvert ce qui vous faisait vriller à la force du poignet et des bonnes et des mauvaises expériences ? Si c’est le cas, n’hésitez pas à écrire à Biba pour leur expliquer qu’un article c’est bien, un bon article, c’est vraiment mieux.

Je suis un garçon plutôt sensé. Je me considère comme intelligent j’ai même la sensation sauf ce soir d’avoir souvent tout compris enfin la plupart du temps et c’est pour ça que je m’ennuie parce que je sais bien comment va finir ta phrase mais je le dis pas parce qu’il faudrait l’expliquer et expliquer c’est déjà trop long oh bon on s’en fout finalement n’est ce pas qu’est ce que je disais ah oui je suis un garçon plutôt sensé et même si je maîtrise pas les subtilités par exemple du jeu de séduction parce que ça s’adresse à des gens qui vont s’emboîter pour d’autres raisons que « c’est comme ça que ça doit être, on le sait, on le sent alors pas de manières merci d’accord ? » je vois si quelqu’un est gentil, bienveillant, ou quel truc il a à régler ah tiens c’est marrant j’ai mis une virgule et c’est pas mon genre bon passons donc quel truc il a à régler du coup je m’adapte et s’il veut être plus malin eh bien très bien sois plus malin prends ma place joli, aucun problème je prendrai celle d’au dessus, c’est juste que là je suis perdu mais complètement out of Africa je veux me sauver de moi, je tourne en rond dedans j’ai pas envie j’ai pas besoin j’arrive pas à dormir et je suis comme les éléphants qui galopent tout ce qu’ils peuvent vers l’intérieur des terres quand c’est H-1 du tsunami (ce décompte n’existe pas, sauf chez les éléphants) ils transpirent ils en hennissent tellement ils barrissent ils SAVENT ce qui va arriver et ils sont pas en danger puisqu’ils ont le décompte et d’ailleurs ils sont les seuls. Alors pourquoi tout ça ? Ils savent et moi aussi, ce soir je sais ce qui va m’arriver et franchement c’est ce pire en pire, le mois dernier c’était moins pire, le mois d’avant j’ai pas de souvenir et celui d’avant bon y’avait un vague à l’âme mais c’est de plus en plus chaud pourtant je suis un garçon plutôt sensé et même si je sais ce qui m’arrive je peux pas m’empêcher de ne pas céder à la panique, j’ai deux briques de lait à la place du cerveau et encore on est même pas au jour J, où en plus de faire du tort à notre Bon Seigneur qui veut qu’on procrée pour amener notre part de progrès, je vais galérer comme une vieille meuf à me tordre en deux pour cause de dénidification, plus, je vais perdre l’usufruit de mes entrailles destinées à l’amour pour 5 jours ; Non vraiment je suis un garçon sensé mais ce soir je chiale toutes les larmes de mon corps en sachant qu’encore une fois, dans quelques jours je vais prouver ma nubilité.

j’ai l’impression que la fin du monde est proche.

cinq à la suite

16 septembre 2014

je veux bien votre avis sur ce qui suit.
ça se lit dans l’ordre et c’est de la fiction.
un inconnu dans ma baignoire
MON DISCOURS DE MARIAGE
Novembre 2012
Logitech
Aladin

Un inconnu dans ma baignoire

16 septembre 2014

C’est toujours embêtant de se demander ce qu’on fait là. Dans une soirée, dans son lit, dans la vie, dans les bras de quelqu’un, le moment où on se dit « mais qu’est ce que je fous ici », c’est faire une croix dans l’air : à partir de là, soit il faut absolument garder le secret, le mettre au fond de sa bouche et l’avaler, soit accepter que le reste du temps ressemblera à une course poursuite pour fuir de soi. Ce qui n’est pas possible, sauf au moment de la réincarnation. Et on n’a pas de témoignage solide sur le sujet.

J’étais sur mon lit quand c’est arrivé. La première fois, j’ai dit trop de fois le nom d’un garçon que j’aimais fort

Virgile

Virgile

Virgile

Virgile

Virgile

Virgile

Et au bout d’un moment, tout s’est mélangé trop cuit dans ma tête et dans ma bouche, virgile s’est transformé en Girvile Girvile, Vrigile, Vrigile, Vrigile, Vrgirile, et puis plus rien. Plus aucune idée de ce que pouvait signifier ce mot là. Aucun dictionnaire n’aurait pu m’aider à renseigner la définition de ce qu’il signifiait pour moi, pas la moindre idée de ce que j’avais voulu dire par là, pas d’espace entre mon interrogation, la raison pour laquelle je répétais ce prénom ni même pourquoi j’étais allongée là, la mélancolie dans la tête. Pas non plus de recul, puisque je n’avais ni de don de réincarnation et encore moins celui d’ubiquité, qui aurait pu s’accroupir à téco de moi pour me dire « alors en fait, t’as 14 ans, tu es dingue de ce gars, tu fais des raps pour lui et des dédicaces à la radio le dimanche soir en espérant qu’il les entende et vienne te prendre la main pour te déclarer plein de trucs à base de Toujours demain matin ». J’étais juste une meuf de 14 ans qui se disait pour la première fois : mais qu’est ce que je fous ici. Et j’ai continué encore un temps à aimer Virgile du plus fort que mon enveloppe le permettait. Et puis c’est passé, au profit d’un autre Virgile.

Ensuite, comme on n’a pas le droit d’être fou, j’ai appris à accepter que parfois, j’étais posée dans un carré sans savoir pourquoi. Virgile, au lieu d’être juste un gars que je kiffais et dont je me rappellerais adulte comme l’un de mes premiers amours, aurait une signification plus triste que ça : parfois, je vois bien que je sais pas ce que ça veut dire, mais j’éduque quand même mon enveloppe à aimer un Virgile de toute la force que j’ai à ma disposition. C’est comme ça.

J’aurais bien aimé que quelqu’un me dise si la réincarnation existe vraiment, en même temps qu’il m’aurait expliqué ce que l’amour signifie.

MON DISCOURS DE MARIAGE

16 septembre 2014

Nous sommes une certaine date, il est une certaine heure et demain, je me marie avec quelqu’un. Quelqu’un en chair et en os, pas Dieu ou la France, non je vais épouser une personne. Que j’aurai rencontré quelque part, à un certain moment, que je n’aurai peut être pas caluclé au premier abord, ou alors quelqu’un dont je serai tombée amoureuse sur un regard, bim. On aura peut être rigolé, peut être bu trop d’alcool ou peut être même pas, lors de quoi ? Un anniversaire, un autre mariage ? Une soirée ? Un matin ? Il m’aura renversé son café ou alors je lui aurais dit j’ai envie de faire pipi, tout le monde a envie d’une rencontre qui peut se raconter d’une traite sans que les gens respirent, le jour de son mariage. Une rencontre qui garde en haleine. Je crois bien que j’ai pas peur, ça c’est très nouveau et certainement que si j’écris ça, c’est parce qu’avec lui je ne m’ennuie pas. Qu’est ce que j’ai envie de lui dire. Merci, certainement, parce qu’après tant d’années à me dire « mais qu’est ce que je fous là » en vérifiant bien que je me rappelle ce que Virgile signifie, c’est agréable de savoir exactement, de savoir dix fois de suite soit autant de lettres que dans exactement, pourquoi J’AI décidé de m’assoir MOI dans un carré que j’ai CHOISI. J’ai toujours pensé que ça serait moi qui ferait ma demande en mariage, parce que comme ça je prendrais toute la responsabilité de l’échec ou de la réussite, et que les gens aiment pas les fous. Si une fille demande un garçon en mariage, il peut rigoler, répondre « oui » et ne plus jamais en reparler, répondre « t’es folle ! » et me conforter dans mon idée que oui, il peut faire comme s’il avait pas entendu et me laisser le quitter un peu après parce que tout cet engagement quand même, ça fait beaucoup. Mais non, là c’est lui qui m’aura demandée en mariage, parce qu’il trouvait ça joli et qu’un cadeau c’était pas assez pour dénominer à quel point il trouvait joli qu’on soit dans le même carré. Alors merci, de m’avoir surprise et de ne pas me laisser m’ennuyer, ah merci aussi parce que le jour où tu m’as emmenée à Vulcania par suprise c’était vraiment cool. J’y tenais, ça te faisait chier mais tu l’as fait quand même. Mesdames et messieurs, le garçon que je m’apprête à épouser parce qu’on n’avait pas de mots pour dénominer à quel point on trouvait ça joli d’être dans le même carré, il déchire. Tranquillement. Il sait pas où il va mais il m’a dit que même s’il se perdait parfois ça serait avec moi. Et il s’en fout que je sache pas ce que signifie Virgile des fois, il m’a dit « t ‘inquiète pas, chaque fois que ça t’arrivera je te le réexpliquerai ». Alors j’oublie de moins en moins souvent, depuis qu’on traîne ensemble j’oublie de moins en moins souvent ce que l’amour signifie pour moi.

Demain, je me marie, j’ai écrit ce discours il y a bien longtemps mais je devrais pas le dire peut-être, oh et puis si, mon mec se fiche que je sois pas dans le rang.

Novembre 2012

16 septembre 2014

C’est pas possible que je sois aussi chargée c’est pas possible qu’il fasse aussi froid. Il fait tellement froid que j’ai même plus froid. Je pense pas, j’avance pas, j’ondule autant qu’un morceau peut le faire. Les gens ont pas de filtre autour de moi. Tout le monde est laid, j’ai même pas envie de leur dire que ça sert à rien j’ai juste envie que chacun d’entre eux me prenne dans ses bras jusqu’à ce que je ne sois plus un morceau et jusqu’à ce que je n’ondule pas. Je sais ce que c’est pourtant, je me doutais que ça allait arriver, je maudis ma mère et mon père qui m’ont fabriquée, je maudis tous les gens de ma classe de CE2 et aussi l’agent du pôle emploi qui sont autant de personnes qui auraient pu me prévenir que j’allais avoir aussi froid quand je quitterais chez toi. Virgile Virgile Virgile Vrigile, Vrgilie, Vrglei, putain mais qu’est ce que ça veut dire déjà, comment est ce qu’on peut être face à quelqu’un une minute et celle d’après oublier ce que tout ce qu’on a bien répété comme leçons. Je sais bien je sais tout et pourtant j’ai aucun remède pour traverser cette soirée là. C’est lent, chaque minute a pour objectif de me faire chier pendant une heure, ce qui fait qu’une heure dure 60 fois donc une heure après, c’est une journée qui vient presque de se passer, il en reste comme ça jusqu’à demain matin je vais jamais arriver à finir cette soirée. C’est lourd mais qu’est ce qui est lourd comme ça, qui m’a attachée à moi laissez-moi partir putain, j’aurais mieux fait de me concentrer à essayer de me réincarner au lieu de me concentrer sur toi. Y’a deux mois je t’ai fait une demande en mariage et t’as rigolé, ce soir tu m’as laissé te quitter c’est marrant j’ai comme un déjà vu qui a l’air d’arriver. Tout ça c’est à cause de cette mélancolie sur mon lit quand j’avais 14 ans, personne m’a expliqué ce que ça voulait dire et aujourd’hui en plus de te quitter c’est moi qui dois faire l’effort de t’oublier. Allons bon. Je sais même pas quoi faire, où est ce que j’habite déjà ? Faut pas que j’appelle quelqu’un pour lui demander, les gens aiment pas les fous, ça les fait rigoler que dans les soirées, et là c’est en enfer qu’on est donc personne va se marrer. Un jour si je ne meurs pas avant, je serai guérie du moment que je suis en train de mastiquer, et à ce moment là j’écrirai mon discours de mariage, où tu seras peut être juste un invité.

Je vais pas marcher en pleurant comme dans un film quand même, ça n’a pas de sens et comme c’est pas scénarisé les seuls types qui vont m’accoster seront des blédards qui auront pitié, qu’est ce que je peux bien faire en attendant dans deux ans quand j’aurai tout bien mastiqué et qu’un soir j’écrirai mon discours de mariage ? Appeler quelqu’un, me mettre au chaud si tant est que je trouve un endroit où il fait pas putain de -100°c, boire du whisky, boire du vin, boire des mojitos, boire des mojitos et manger des lexos, manger des lexos en rebuvant un mojito, tomber par terre, pleurer, être tout petit, me tromper, te détester, et un jour, et un jour, écrire un discours de mariage. Oui voilà. Si je retrouve où j’habite.

Logitech

16 septembre 2014

Trouver la zone d’activités. Arriver sur le parking. Peut-être que je me suis trop habillée. Prendre un carnet et un stylo pour faire bien impliqué. Détester les cendriers de chaque côté avec des mégots sans rouge à lèvres, la soufflerie qui poucave qu’on est là à la secrétaire. Elle s’est peut être embrouillée avec son mec hier soir, qu’est ce qu’elle a mangé à midi, est ce qu’elle s’entend bien avec sa mère ? Est ce qu’elle a le sens du rythme ? Je préfèrerais qu’elle me raconte ça plutôt que d’aller à ce putain d’entretien pour être commerciale itinérante pour Logitech. Veuillez patienter. D’accord. L’attente va être trop longue, tout le monde fait semblant de ne pas avoir cette information. Lire quelque chose Economique, un magazine B to B, c’est chiant, c’est long. J’attends. J’attends, j’attends. Virgi… Ah non pas maintenant hein. Vingt cinq minutes en toutes lettres plus tard. Mademoiselle ? Vous-n’êtes-pas-crédible-vous-avez-des-talons-aiguilles rouges-et-un-taille-basse-mais-une-veste-de-tailleur-quand même-pour faire-grande, vous pouvez monter c’est au 3ème. Ils savent qu’ils ne vont pas me prendre, je sais que je ne veux pas faire ce travail, mais qu’est ce que vous voulez madame, dans la vie on ne fait que s’occuper, n’est ce pas ? Oh tiens pendant que j’y pense, vous avez le sens du rythme ? Où étiez vous en 1987 ? D’accord merci beaucoup grand sourire. Dans l’ascenceur, dernière révision de cet appareil le et ensuite la date écrite au stylo, un truc humain dont on dépend au milieu d’une machine qui pourrait s’arrêter là et empêcher cette mascarade d’entretien. J’ai hâte de sortir pour remonter dans ma voiture et fumer une grosse clope. Bonjour avec le J pas assez prononcé, grand sourire. En face, bonjour, tiens une jeune, je saurai plus tard qu’ils s’imaginent certainement en train de me baiser, pas parce que je suis particulièrement bonnasse, mais parce que j’ai l’âge et que c’est ce qu’on fait en tant qu’employeur. Moi je fais semblant en plissant les yeux, eux ils pourraient me baiser. Personne fera rien, moi parce que je suis pas dans dix ans et eux parce que ça serait compliqué auprès de leur femme ce soir. Tout se passe comme ça doit, ils brillent du nez, « vous brillez du nez monsieur » « pardon ? » « non rien », « donc je disais, on est en train de lancer une start up qui s’appelle Logimail, dont le but est de trouver des solutions en B to B pour les fournisseurs d’accès à internblabblablablablablablablablablablablababba VIRGILE VIRGILE VIRGILE VIRGILE VRGILE VRGGLI VRRRRGGGGG, et donc on recherche quelqu’un, qui a un peu d’expérience terrain, vous avez déjà fait de l’itinérant ? » « Non mais j’ai déjà fait de la vente, je crois que je me débrouille pas mal et je comprendrai dans dix ans que tu ne m’écoutes pas, tu es en train d’imaginer que j’ai des résilles déchirés et que je suce ton patron qui dit rien avec sa grosse montre pendant que tu te branles mais pour l’instant je réponds non mais j’ai déjà fait de la vente et je me débrouille pas mal, je crois que j’ai un vrai sens du bblalablabablabkabjbajbalbajbfhegrtjkzrenfmozejmnfbrejsd vmermb ». « Très bien, eh bien écoutez, merci, on vous cache pas qu’on a deux autres candidatures qui nous intéressent, mais dans tous les cas vous aurez une réponse d’ici la fin de la semaine.

Aladin

16 septembre 2014

Si j’avais su qu’il faudrait que j’aille à un entretien pour Logitech, que je serais engourdie de chagrin en novembre 2012, que j’aurais du mal longtemps à capter concrètement comment se traduit l’amour, que j’oublierais ce que signifie Virgile à force de répéter ce nom dans ma tête, et que ça me niquerait des neurones pour au moins 15 ans de vie sentimentale, que j’écrirais à l’avance un discours de mariage parce que je m’en étais fait la promesse un soir sous Lexito (lexo/ mojito), que je me dirais un jour sur mon scooter Orange acheté 1800 euros à un restaurant derrière les champs Elysées, que « Un inconnu dans ma baignoire c’est un titre de livre qui sonne bien », que je devrais arrêter de pleurer pour en garder un peu, parce que ces choses là, c’est comme la grippe, on se dit qu’on va en mourir, on guérit, et l’année suivante on a à nouveau la grippe, qu’il faudrait que je fasse des frottis, que je sois courageuse, que je BON que ça allait être plus long que prévu cette histoire, je pense que j’aurais pas été si heureuse d’aller voir Aladin avec Franck et sa maman Esther, une dame très indépendante et très divorcée, qui gâtait son fils divorcé en lui achetant des trucs genre les baskets avec la lumière en dessous qu’on trouvait qu’aux Etats Unis l’époque. J’aurais pas été si impressionnée devant Aladin, si contente d’être avec Franck parce qu’il était beau il avait des yeux bleus et il était bronzé, et ensuite Esther nous a emmené manger des nuggets c’était la première fois que je mangeais des nuggets d’ailleurs la sauce curry elle se dira toujours « Keurry » pour moi parce qu’Esther elle m’a demandé devant l’employé du mac do « tu veux quelle sauce, Keurry ? » et moi j’en revenais pas parce que j’avais vu Aladin en vrai et je me demandais si quelque part dans le monde des gens étaient vraiment sous forme de dessin animé avec les grands yeux et des couleurs, du coup, Franck il a pas fini sa boîte de Nugguets lui il s’en foutait il en mangeait tout le temps, moi j’aurais pu manger des poulets entiers ce soir là, j’osais pas demander à Esther si quelque part dans le monde des gens avaient vraiment des têtes de dessin animés parce que je m’étais déjà fait remballer une fois en demandant à je sais plus qui comment elle faisait Dorothée pour venir chanter « Le temps des cerises » dans mon walkman à chaque fois que j’avais envie d’écouter la chanson. Du coup j’ai rien dit mais j’en pensais pas moins, et Esther je pense qu’elle pensait à un Virgile parce que ça avait beau être la mère de Franck, elle devait pas avoir 40 ans et une femme indépendante, très divorcée et très riche de moins de 40 ans ça a des hommes dans sa vie contrairement à ce que je me disais alors. Je regardais Franck qui pour moi était son tout petit mari, et je la regardais elle en trouvant ça tout à fait normal. Ensuite on est rentrés j’ai dormi chez eux ils avaient une maison de ouf parce que le papy à Franck il avait inventé je sais plus quoi je crois que c’était les cheminées, et on a continué à manger des Pépitos en buvant du Coca Cola. Franck, Aladin, et moi. Si j’avais su ce qui m’attendait, j’aurais dormi 40 ans.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 32 autres abonnés